Pour réveillonner malin…quelques conseils pour votre table!

0
31

Et si on faisait le point sur quelques aliments festifs … Pour ne pas vous faire arnaquer ou sortir « endolori » de ces tables appétissantes ! Vous être plutôt champagne, cava ou autre mousseux ? Pour remplacer le caviar, quels œufs de poissons préférez-vous ? Et les huîtres, vous en mangez ? Prudence, celles-ci sont fragiles ! Ou encore un demi homard ? Et le plateau de fromage, peut-on le préparer à l’avance ?

Le champagne, c’est un peu comme la Rolls des mousseux. On peut en trouver des excellents, mais le prix n’est pas toujours donné. Outre la méthode d’élaboration précise et contraignante, deux autres éléments expliquent aussi les prix relativement élevés de pas mal de champagnes : le coût élevé du terrain, et donc des raisins de cette région, mais aussi le poids du marketing et de la publicité des marques dites prestigieuses. Vous pouvez cependant trouver d’autres mousseux élaborés selon les mêmes méthodes que le champagne. Pour cela, assurez-vous que l’inscription « méthode traditionnelle » figure sur l’étiquette. Dans cette gamme, vous allez notamment trouver des crémant, des cava, … Pas mal de viticulteurs champenois produisent leurs raisins et les livrent directement aux grandes marques prestigieuses. Par contre, il y a de petits producteurs qui élèvent eux-mêmes leur propre champagne et le vendent sous leur propre marque à des prix nettement moins élevés.

* Pas de sucres dans un champagne « sec »? Détrompez-vous! Un champagne sec (ou un mousseux d’ailleurs) peut renfermer de 17 à 32 g/litre de sucres, ce qui influencera le goût évidemment! D’autres dénominations existent. Citons par exemple : Brut : 6 à 15 g/l – 1/2 sec : 32 à 50 g/ l – Doux : plus de 50 g/l. Mais d’où vient ce sucre? Essentiellement de ce que l’on appelle la liqueur d’expédition ou liqueur de dosage : un mélange de vin et de sucre de canne que l’on ajoute juste avant le bouchage définitif de la bouteille.

Les œufs de lompe, rouges ou noirs, sont remplis de colorant et de conservateurs … plutôt à éviter donc. Par contre, vous pouvez opter pour des œufs de saumon ou des œufs de truite. C’est un peu plus cher que des œufs de lompe, mais vous aurez alors un très beau produit sans additifs.

Huîtres ou homards ?

Les huîtres sont des produits très fragiles. N’achetez que des huîtres présentées dans un emballage d’origine et bien fermé, et munies d’un certificat sanitaire. N’achetez jamais d’huîtres présentées en vivier! Les huîtres peuvent se conserver 8 à 10 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur et avec un poids sur la bourriche. Il vaut mieux aussi les ouvrir au dernier moment ! Vous les ouvrez et videz la première eau. Vous les déposez sur un plateau à plat, et elles vont produire une deuxième eau, ce qui rend la dégustation bien meilleure !

Le homard frais est plus souvent meilleur que le surgelé, mieux vaut le consommer tiède ou chaud pour qu’il garde sa saveur. Attention aussi aux queues dites de « homard », mais qui ne sont en fait que du surimi. On peut aussi rappeler que dans le homard, tout ce qui peut se mâcher est comestible.

* Les homards sont-ils élevés et produits en aquaculture? Pas du tout! Qu’il soit européen ou américain (celui que l’on trouve le plus souvent), le homard est exclusivement pêché en mer. Pourquoi? Pour deux raisons essentielles : 1. Son élevage n’est pas rentable : il faut 5 à 7 ans pour qu’un homard soit adulte! – 2. Les homards en captivité s’attaquent et se dévorent entre eux. En termes de qualité, il n’y a pas photo! Certes, le homard cuit frais est plus cher mais il est largement supérieur au homard cuit surgelé. Enfin, rappelez-vous que dans le homard, tout ce qui se mâche est comestible.

Plateau de fromage ou bûche de noël ? 

A cette période de l’année, les plateaux de fromage pré-emballés sont nombreux en grandes surfaces et ça peut paraître facile mais malheureusement ils risquent bien souvent de vous décevoir. Trop peu de variétés, trop peu de soins, des fromages non-matures avoisinant les fromage trop « faits », … Un conseil, préparez vous-même votre plateau de fromage, en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus et en présentant des fromages peut-être moins connus en général. Comme plat servi en fin de repas, vous pouvez compter 150 grammes de fromage par convive. Sortez-le une demi-heure voire une heure avant de le servir pour qu’il développe tout son arôme.

La bûche traditionnelle de Noël est souvent à base de crème au beurre, de crème fraîche ou encore de chocolat. Au moment de l’achat, vérifiez qu’elle est bien conservée à 7° maximum et conservez-la dans les mêmes conditions une fois à la maison. Et si vous optez pour une bûche glacée, conservez-la absolument à -18°C au moins!

Joyeux Noël et bon appétit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here