Mieux connaître les vins de Porto

0
2648

Après les graves sujets que nous avons eus à traiter ces dernières semaines, je vous propose un thème un peu plus léger : LES VINS DE PORTO.

 En Belgique, nous avons la particularité de consommer essentiellement ces vins en guise d’apéritif alors qu’ils sont plutôt considérés comme des vins de dessert dans la plupart des autres pays. Mieux comprendre les mentions figurant sur les étiquettes, comment les conserver, etc. peut donc nous permettre de mieux choisir.

photo-porto.jpg

Un vin « fortifié ».

Beaucoup de clichés circulent encore sur les vins de Porto : certains parlent de « vins cuits », etc. Qu’en est-il exactement?

Comme leur nom l’indique, les vins de Porto proviennent du nord du Portugal et plus particulièrement de la vallée du Douro (une magnifique terre de tourisme) où l’on produit aussi de très jolis vins rouges classiques. Les vignes y sont plantées, le plus souvent, sur des collines escarpées, ce qui rend difficile la mécanisation des vendanges.

Le Porto est, ce que l’on appelle, un vin « fortifié ». D’abord vinifié comme un vin traditionnel, le processus normal de fermentation est assez rapidement interrompu par addition d’une dose d’alcool de vin originaire de la région du Douro. C’est ce qui fait du Porto un vin plutôt riche en alcool (de 18 à 20% alcool volume).

 

Différentes dénominations.

 

Selon la durée et la méthode d’élevage existent diverses variétés et styles de Porto. Voyons cela en détail…

Le RUBY est un vin jeune, fruité et d’un rouge profond. C’est généralement un mélange de vins qui ont vieilli 3 ans environ (le plus souvent dans des conteneurs en béton ou en acier). Dès sa mise en bouteille, il est prêt à boire.

  • Le TAWNY est un vin qui a vieilli de 3 à 5 ans dans des fûts en bois. Il acquiert, de la sorte, une couleur plus claire et un goût  légèrement grillé et un fruité plus masqué. Il peut aussi se boire dès sa mise en bouteille. Il existe aussi de « vieux Tawny » qui ont vieilli davantage (6 ans et plus) en fûts de bois. Ces derniers mentionnent généralement cette durée d’élevage.
  • « 10 YEARS OLD » : mélange de vins de différentes années ayant, en moyenne, vieilli durant 10 années au moins en fûts de bois. En général, l’ge moyen des vins mélangés varie de 8 à 15 ans.
  • « COLHEITA » : un vin issu d’un seule récolte et qui a vieilli, au moins, durant 7 années en fûts de bois. L’année d’embouteillage doit être mentionnée sur l’étiquette.
  • « VINTAGE » : considéré comme le top dans la hiérarchie des Porto, il n’est produit que lors d’années exceptionnelles ( 2 à 3 maximum par décennie). Après un bref élevage en fûts de bois, il est mis en bouteille entre le 1er. juillet de la deuxième année et le 30 juin de la troisième année. Et ensuite, le vin n’entre plus jamais en contact avec l’air extérieur jusquè son ouverture…10 ou 20 ans plus tard! Il a une robe couleur encre et un goût puissant. Une fois la bouteille ouverte, elle doit être rapidement consommée…
  • « LATE BOTTLED VINTAGE » : intermédiaire entre le Tawny et le Vintage, il est mis en bouteille après un séjour de 5 à 6 ans en fûts de bois. On trouve aussi parfois des appellations du style « VINTAGE CHARACTER »…mais très franchemment, méfiez-vous de ces deux dernières dénominations souvent très coûteuses et d’une qualité assez aléatoire.
  • Volontairement, je passe sous silence dans cet écho les Porto blancs tant leur consommation est confidentielle chez nous.

Quelques conseils de conservation et de consommation…

  • RUBY et jeunes TAWNY doivent être conservés debout, au frais pendant une année au plus et consommé dans le mois suivant l’ouverture.

Le VINTAGE se conserve, bouteille couchée, 10, 15 ans ou même plus…et consommé dans les 24 heures suivant l’ouverture de la bouteille.

  • DERNIER CONSEIL : certains producteurs peu scrupuleux n’hésitent pas à nous vendre, ce que j’appelle des « contrefaçons », des vins qui n’ont rien du véritable Porto en utilisant des graphismes et noms qui y font furieusement penser. Ouvrez l’oeil et le bon…et sachez qu’un vrai Porto présente un petit sceau papier passé sous le bouchon et attestant de l’origine. Terminons en précisant que tous les vins de Porto doivent aujourd’hui être mis en bouteille au Portugal.
PARTAGER
Article précédentUne vache clonée pour produire du lait humain?
Article suivantUne pizza au petit-déjeuner?
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here