Les cures détox : efficaces?

0
52

Chronique diffusée le lundi 08/01/2018 dans l’émission radio « ON N’EST PAS DES PIGEONS » – VIVACITE.

Après les fêtes et les nombreux excès, un seul mot fait la Une : « les cures détox« ! Mais devons-nous les suivre? Est-ce efficace? Est-ce sans risques? Les réponses vous étonneront peut-être … Nous avons fait le point avec Robert Remy.

Selon lui, l’idée générale est que l’alimentation nous intoxique par l’accumulation de toxines qui encrasseraient nos cellules. Il faudrait donc purifier notre corps, surtout après les excès des réveillons. Certains conseillent alors des compléments, d’autres des super aliments, ou des extraits de plantes. Mais pour la majorité des nutritionnistes sérieux, il s’agit d’une véritable hérésie nutritionnelle.

Pour cela, un seul exemple : ces dernières années, une soixantaine d’allégations santé portant sur des plantes ou des substances se revendiquant « détox » ont été soumises à l’autorité européenne de sécurité des aliments, qui les a toutes rejetées par manque de preuves.

Le corps peut en éliminer pourtant pas mal notamment par la peau avec la transpiration, les poumons rejettent le CO2, les reins produisent environ 1,5 litres d’urine par jour et c’est le foie qui fournit le plus de travail et qui élimine le plus de ces soi-disant « toxines ». Pour éliminer, une des premières techniques serait par exemple d’absorber en quantité de la soupe au chou ou des boissons à base de jus de citron. Mais les nutritionnistes sont aussi unanimes à ce sujet, ce n’est pas tout à fait à conseiller… Nos intestins n’étant pas habitués à absorber de grandes quantités de légumes crus.

Pamplemousse et ananas : des cures totalement inefficaces 

Certaines cures frisent davantage l’arnaque : celles à base de pamplemousse ou d’ananas, qui renferment des enzymes sensées être efficaces mais… qui ne sont présentes que dans l’écorce du pamplemousse ou dans la tige de l’ananas, qui ne sont bien sûr pas comestibles. Autre exemple : les cures d’ail. L’ail renferme effectivement des substances qui permettent, dans une certaine mesure, de réduire le mauvais cholestérol. Cependant, vous devriez en avaler une trentaine de gousses par jour pour que ce soit efficace! Les périodes de jeûne ne sont également pas conseillées…Elles peuvent entraîner des carences en fer, une perte d’énergie, des troubles cardiaques, etc.

Méfiance et bon sens doivent donc nous guider, en évitant de plonger dans toute forme d’auto-médication ! Certes, réduire notre consommation de graisses, de sucre ou encore d’alcool en ce début d’année ne peut que nous être bénéfique…mais surtout donnons la préférence à une alimentation variée!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here