La petite histoire du Kir

0
1254

Prêtre (et même chanoine), maire de Dijon et parlementaire, Félix KIR eut tout sauf une vie rangée. Don Camillo à sa manière, il alla même jusqu’à rencontrer le patron de l’URSS Nikita Kroutchev dans les années 60. Il mourut à l’ge de 92 ans en 1968. Il fait figure de véritable emblême de la ville de Dijon.

LA PETITE HISTOIRE DU KIR

Mais il n’a pas invité la boisson qui porte aujourd’hui son nom. Le « blanc – cassis » était connu depuis longtemps : bourgogne aligoté (vin blanc acide) et crème de cassis. En tant que maire, il en avait fait LA boisson officielle lors des réceptions. Lors d’un repas, un convive lui lança : « Puisque vous n’avez pas de descendance, pourquoi ne donneriez-vous pas votre nom au blanc – cassis? » Il accepta…mais ajouta  » Après mon décès seulement ».-

Quant au KIR ROYAL comme vous le savez, il est préparé à base de champagne ou d’un autre vin mousseux.

PARTAGER
Article précédentLe syndrome du pignon de pin
Article suivantRappel d’un fromage en Belgique
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here