S’y retrouver dans les boissons fruitées

0
999

Les beaux jours sont de retour et avec eux les boissons rafraîchissantes se taillent la part du lion dans les rayons. Mais elles sont tellement nombreuses que s’y retrouver n’est pas chose aisée.
Essayons d’y voir un peu plus clair…

S'y retrouver dans les jus de fruits! 

En Belgique, les chiffrent le démontrent : les jus de fruits sont les mal-aimés! Nous en consommons aux environs de 30 litres par an et par habitant…pour quelque 120 litres d’autres boissons dites rafraîchissantes!

IL Y A JUS ET JUS…

Cette dénomination vous a déjà peut-être interpellé : « JUS DE FRUITS A BASE DE CONCENTRE ». De quoi s’agit-il? Sur les lieux de production (USA – Israël -…), le jus pressé est évaporé jusqu’à qu’il ne reste environ qu’un huitième du volume initial et ce pour réduire les frais de transport. Il en résulte une masse visqueuse qui sera congelée et expédiée, sous cette forme, vers les pays destinataires. Une fois sur place, on rajoute la quantité d’eau évaporée et le jus ainsi reconstitué subit un traitement par la chaleur pour en augmenter la durée de conservation. Si globalement, la quantité d’eau rajoutée correspond efectivement à celle éliminée au départ, cette technologie présente quelques inconvénients : lors de l’élimination de l’eau, divers arômes sont aussi éliminés…et bien difficiles à rajouter avant commercialisation. Et le traitement thermique (qui frise la stérilisation) peut altérer le goût et doter le jus d’une saveur caramélisée.

A côté de ces jus, vous trouvez aussi des « JUS FRAICHEMENT PRESSES » : ceux-ci, à l’inverse des précédents, résultent de la pression des fruits et ne subissent qu’un traitement par la chaleur modéré. Raison pour laquelle vous les trouverez au rayon réfrigéré de votre grande surface. Ils sont malheureusement, en moyenne, deux fois plus chers que ceux « à base de concentré.

UN JUS DE FRUITS OU UN FRUIT?

  • * Un jus de fruits, à l’inverse du fruit, n’apaise pas la sensation de faim pour une raison essentielle : il ne renferme pas les fibres présentes dans le fruits d’origine.
  • * Certes un jus de fruits est intéressant du point de vue nutritionnel mais n’oubliez pas un élément essentiel : même si l’étiquette mentionne « sans sucres ajoutés », naturellement un jus de fruits renferme tout autant de sucres (naturels) que pas mal de limonades. Son avantage : il apporte d’autres nutriments tels que la vitamine C par exemple.

« SANS SUCRES AJOUTES »?

Cela vous étonnera peut-être mais la mention « sans sucres ajoutés » ne signifie pas « sans sucres ». Comme nous l’avons dit ci-dessous, le jus de fruits renferme les sucres naturels du fruit. Mais il y a plus : pour rectifier l’acidité, les producteurs sont autorisés à ajouter jusque 15 gr de sucres par litre (exprimée en matière sèche) tout en pouvant annoncer « sans sucres ajoutés »! Un conseil : le jus de fruits est à conseiller…mais sans en abuser!

ET LES AUTRES BOISSONS RAFRAICHISSANTES?

  • JUS DE FRUITS : à base de jus de fruits à 100%.
  • NECTAR DE FRUITS : MEFIANCE! Cointrairement à la définition « breuvage des dieux », un nectar, c’est, pour faire bref, un jus de fruits DILUE. Un nectar d’oranges, par exemple, ne doit renfermer que 50% de jus d’oranges au minimum. Ouvrez donc l’oeil au moment de l’achat…car on croit parfois, à tort, faire une bonne affaire
  • LIMONADE AU JUS DE FRUITS : elle ne doit renfermer que minimum 10% de jus de fruits!
  • LIMONADE AUX EXTRAITS DE FRUITS : pas de traces de jus de fruits dans ce cas…uniquement des extraits de fruits…bien dificiles à détecter!
  • LIMONADE : de l’eau, du sucre, des arômes, des colorants, etc!
  • SIROP : une boisson purement artificielle elle aussi et fortement sucrée!
PARTAGER
Article précédentConnaître un peu mieux le(s) chocolat(s)
Article suivantHmmmm… Une glace? Mais laquelle?
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here