S’y retrouver dans la jungle des labels alimentaires…à qui faire confiance?

0
39

Ils sont omniprésents sur les étiquettes de nos aliments, vantant telle ou telle qualité…tentant, de la sorte, de nous faire opter pour une marque plutôt qu’une autre. Mais répondent-ils à des critères précis? Sont-ils réellement contrôlés? Pouvons-nous leur faire confiance? Tentons d’y voir un peu plus clair pour ne pas nous faire pigeonner!

  • A quoi doit répondre un label fiable?

Plusieurs conditions sont, à mon avis, indispensables :

  • Se distinguer nettement du produit similaire sans label et donc répondre à des exigences plus sévères que elles prescrites par la loi. Aujourd’hui encore fleurissent des labels du style « viande sans hormone »…ce qui ne signifie que « Je respecte la législation »!
  • Répondre à un cahier des charges précis.
  • Faire l’objet de contrôles réguliers assortis de sanctions en cas d’infraction.
  • Permettre au consommateur de pouvoir, à tout moment, s’informer sur ce que recouvre réellement ce label.

Avant de passer en revue quelques exemples de labels alimentaires parmi les plus fréquents (un ouvrage ne suffirait pas à en faire le tour), balayons d’un revers de la main les labels du style « Vu à la télé » – « Elu produit de l’année » ou encore les vins arborant « Médaillé au concours de… » et dont il est bien difficile de connaître le règlement.

  • LES LABELS LIES A L’ORIGINE DE L’ALIMENT.

De plus en plus nombreux sont les aliments affichant un logo mentionnant une origine nationale ou même régionale. Malheureusement, trop souvent, à part les couleurs nationales…bien peu d’informations sont disponibles. MON VERDICT : A OUBLIER! Partez plutôt à la chasse aux produits locaux, visitez leurs lieux de production et établissez un véritable dialogue avec ces producteurs.

Il existe pourtant des labels plus officiels encadrant ces logos liés aux origines. Les plus connus sont d’initiative européenne. Via votre moteur de recherche préféré, introduisez « base de données DOOR » et vous aurez ainsi accès à la liste complète de ces labels européens par pays et/ou par type de produits (fromages, charcuteries, etc.).Quels sont-ils?

AOP (Appellation d’Origine Protégée) : délivrée à des produits dont la production, la transformation et l’élaboration ont lieu dans une aire géographique déterminée et avec un savoir-faire reconnu. Par exemple : le beurre d’Ardenne ou le fromage de Herve pour la Belgique – le Maroilles, le Charolais, le Jambon sec de Corse,…pour la France. MON VERDICT : FIABLE!

IGP (Indication Géographique Protégée) : moins contraignante que la précédente, ces produits sont étroitement liés à une zone géographique dans laquelle se déroule, au moins, leur production, leur transformation OU leur élaboration. Citons par exemple le Jambon d’Ardenne, la Raclette de Savoie, la poularde du Périgord, la Tomme de Savoie, etc. MON VERDICT : FIABLE!

STG (Spécialité Traditionnelle Garantie) : moins liée à l’origine, elle atteste davantage u caractère « traditionnel » lié aux matières premières ou au processus de fabrication. Diverses bières traditionnelles en bénéficient. MON VERDICT : FIABLE!

  • LES LABELS LIES A LA COMPOSITION.

L’un des plus connus est, sans conteste, le LABEL ROUGE. Nous avons déjà sans doute, toutes et tous, vu cette pastille ovale rouge accompagnée des mots « Label rouge ». Apparu il y a une cinquantaine d’années, il se définit comme l’unique signe officiel attestant que l’aliment possède des caractéristiques spécifiques le dotant d’une qualité supérieure. C’est l’Etat français qui gère, attribue et contrôle ce label. Aujourd’hui, plus de 450 produits le détiennent. Citons des volailles fermières, des œufs, des charcuteries, des fromages, des viandes, du melon, etc. MON VERDICT : FIABLE!

D’autres (et ils sont nombreux) posent davantage question! Le plus souvent, il s’agit de labels d’initiative privée du style (plus riche en …- nouvelle formule – super – … ou encore « 0 pesticides » (ce qui est aussi souvent le cas du produit similaire sans label). MON VERDICT : NON FIABLE!

  • ET LE BIO DANS TOUT CELA?

Depuis 2009 existe un label européen obligatoire (une feuille stylisée au moyen d’étoiles sur fond vert). Petit bémol : des labels « bios » nationaux peuvent toujours être utilisés aux côtés de ce label européen…ce qui ne facilite guère la compréhension par le consommateur! Pour faire bref, un aliment « bio » doit obéir à des règles de production les plus naturelles possible (sans pesticides (ou, en tout cas, le moins possible), engrais artificiels, additifs, OGM (la législation en tolère pourtant 0,9% max.) – minimiser l’impact environnemental – garantir le bien-être animal. Précisons encore que pour ce qui concerne les produits transformés, la présence de 5% d’ingrédients NON biosnest autorisée. MON VERDICT : FIABLE!

  • LES LABELS ENVIRONNEMENTAUX ET LIES AU COMMERCE EQUITABLE. 

ils sont de plus en pus fréquents et prétendent répondre à une attente toujours pus réelle des consommateurs. Citons :

  • FAIRTRADE : d’initiative privée, il prétend favoriser une production durable et assurer un revenu décent aux populations productrices. Cafés, thés, fruits et légumes, jus de fruits, etc. l’affichent souvent. MON VERDICT : FIABLE!
  • RSPO : il concerne la production d’une huile de palme durable. Actuellement un petit 20% de la production totale est couvert par ce label (surtout en provenance d’Inde et de Malaisie). MON VERDICT : FIABLE A L’EXCLUSION DE TOUT AUTRE!
  • MSC (Marine Stewardship Council) et ASC (Aquaculture Stewardship Council) : deux labels couvrant les produits de la pêche et de l’aquaculture. Ils se donnent pour but essentiel de lutter contre la surpêche, promouvoir des techniques de pêche et de production durables. MON VERDICT : FIABLE! Mais attention : certains labels sont plus que douteux! A titre d’exemple le label « Ami des dauphins » promettant du thon issu d’une pêche ne nuisant pas aux dauphins. Le hic…la plupart des espèces de thon vendues en boîtes proviennent de zones où le dauphin est absent!

En espérant que ces quelques informations vous permettront un tri utile dans tous ces labels…

 

PARTAGER
Article précédentDes « Herbes de Provence »…polonaises?
Article suivantNe consommez pas ce complément alimentaire! Il peut être toxique.
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here