Que penser des actions de contrôle annoncées de l’AFSCA?

0
1311

Très régulièrement, l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) mène dans différentes villes du pays des actions de contrôle préalablement annoncées. Que penser des résultats?

photo_afsca

Très régulièrement, l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) mène des actions de contrôle…préalablement annoncées aux différents acteurs du commerce alimentaire (distributeurs, exploitants de restaurants, snacks, friteries, commerces ambulants, etc). A les en croire, ces actions ont, avant tout, un but pédagogique de sensibilisation à la sécurité alimentaire.

Dans de telles conditions, on pourrait s’attendre à des résultats ne posant aucun problème puisque les commerçants connaissent la période de ces visites et peuvent donc se prémunir, même temporairement, en conséquence.

Les résultats incitent pourtant à la réflexion…Je n’en veux pour preuve que la dernière mission menée à Tubize durant la semaine du 17 au 27 octobre (des sessions d’information et de sensibilisation ayant eu lieu durant la semaine précédente).

138 commerces du secteur de la distribution et de l’horeca (hôtels – restaurants – cafés) ont ainsi reçu la visite (annoncée) des inspecteurs de l’AFSCA.

Malgré la campagne d’information préalable, ces inspecteurs ont pourtant du établir 55 (39%) avertissements et dresser 5 procès – verbaux.

Les défauts constatés concernaient essentiellement l’hygiène en général, les températures de conservation, l’infrastructure ou encore des non conformités en matière d’autocontrôle.

Aucun établissement n’a été fermé…mais 46 kgs d’aliments ont néanmoins été saisis en raison d’un risque réel en termes de santé publique (denrées périmées ou maintenues à des températures trop élevées). Et ces résultats ne font que confirmer le constat établi dans d’autres villes belges lors de missions semblables.

Avouez que cela fait froid dans le dos et l’on ne peut s’empêcher de se poser la question : « Quelle est la situation hors de ces périodes de contrôles ANNONCES? ».

Contrôler est certes l’une des missions fondamentales de l’AFSCA mais les faits en témoignent : à quoi bon contrôler si les infractions éventuelles ne sont pas sanctionnées de manière dissuasive? Jouer le rôle du « bon père de famille » (« ne recommencez plus… ») est insuffisant. Certes, mieux vaut convaincre que contraindre…mais, manifestement, une telle attitude ne convainc pas. Et je plaide, en cas de graves défauts constatés et mettant notre santé en danger, d’informer précisément les consommateurs des établissements concernés! Cela ne fera aussi que servir les commerçants sérieux et soucieux de la sécurité de nos aliments!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here