Mieux manger pour moins cher grâce à Delhaize?

0
49

Manger plus sainement grâce à Delhaize? C’est, du moins, ce qu’ils affirment…C’est une réflexion qui fait son chemin depuis plusieurs mois chez Delhaize. En avril, ils ont ainsi accordé à 11000 consommateurs (dont pas mal de leurs collaborateurs!) une réduction de 20% sur l’achat de produits « sains ». Pour définir ce qu’est un aliment sain, ils font usage du Nutriscore que vous avez déjà sans doute vu sur l’étiquette de denrées alimentaires. Introduit en 2016 en France et en 2018 en Belgique, il se compose de 5 lettres : de A (meilleur score) à E (plus mauvais score) et 5 couleurs (de vert à rouge)…comme les feux de signalisation! Il concerne les aliments transformés et les boissons non alcoolisées. Pour aboutir à une appréciation globale de la valeur nutritionnelle d’un aliment, il prend en compte tant les paramètres positifs (teneurs en fibres, protéines, fruits et légumes,…) que négatifs (teneurs en graisse, sucre, sel, acides gras saturés,…). Si vous souhaitez en savoir plus sur ce nutriscore, rendez-vous sur le site du SPF Santé publique. Gros handicap actuel : cette mention n’est nullement obligatoire et demeure volontariste! Fondamentalement, cette démarche est à promouvoir dans la mesure où elle permet au consommateur (qui n’est pas un diététicien) d; juger la qualité nutritionnelle des aliments qu’il achète…mais encore faudrait-il qu’elle soit contraignante.

Conclusion de cette premier test de Delhaize : en moyenne, les clients consultés achetaient 35% d’aliments plus sains que les autres clients! Et voilà qu’ils remettent le couvert en septembre…accordant 50% de remise sur près de 150 aliments ayant obtenu le nutriscore A ou B. Ne nous voilons pas la face : cette opération est évidemment une campagne de promotion d’un distributeur se profilant comme soucieux de notre santé! Et pourquoi pas! Notons au passage, qu’une majorité des aliments concernés sont des produits à la marque du distributeur.

Et pendant ce temps…que font nos autorités?

Depuis 2015, le gouvernement prélève une taxe sur les boissons contenant du sucre ou autres édulcorants. Aujourd’hui, vous payez une taxe de 18 centimes pour une bouteille de cola de 1,5 l, soit plus de 8% du coût total! Très hypocritement, les autorités justifient cette taxe par leur souci de favoriser une alimentation saine. Force est de constater que c’est avant tout une opération juteuse pour le Trésor public et que cela n’a en rien incité les consommateurs à réduire leurs achats de ces boissons! Un coup d’épée dans l’eau quoi…Promouvoir une alimentation saine en diminuant le prix des fruits et légumes, en rendant obligatoire ce nutriscore,…ne sont que quelques mesures réellement efficaces. Le jour(?) nous aurons de nouveaux gouvernements fédéral et régional, aurons-nous l’agréable surprise de trouver une trace de ce souci dans les déclarations gouvernementales?

 

PARTAGER
Article précédentQUICK retire de la vente une salade de crudités.
Article suivantLa poire? Un fruit d’automne idéal!
Remy Robert
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here