Les herbes de provence? Savez-vous ce que c’est reellement?

0
123

Chronique « ON N’EST PAS DES PIGEONS » – VIVACITE – 27/06/2017.

Les herbes de Provence, elles agrémenteront peut-être vos barbecues, que vous les achetiez dans vos grandes surfaces ou sur les marchés aromatiques de France pendant vos vacances. Mais savez-vous ce que renferment réellement ces flacons? D’où vient cette appellation? Est-ce protégé?

10% des herbes de Provence proviennent réellement de Provence

Robert Remy renseigne sur le sujet: « Les herbes de Provence, on a évidemment tendance à croire qu’elles viennent de Provence, que ce sont des catégories d’herbes aromatiques bien déterminées. Or rien n’est en réalité plus faux! Il faut savoir que la dénomination ‘herbes de Provence’ n’implique aucune obligation pour le fabricant. On peut ainsi retrouver n’importe quelle herbe aromatique de n’importe quelle origine et dans n’importe quelle proportion. Ce n’est finalement qu’une simple appellation NON protégée.

Au départ, on pourrait croire qu’elles viennent de Provence, mais c’est rarement le cas. En fait, le marché des herbes de Provence représente environ 500 tonnes par an, ce qui est énorme. Mais seuls 10% sont effectivement d’origine provençale… Ce que nous achetons comme herbes de Provence, neuf fois sur dix c’est un mélange en provenance du Maroc, d’Espagne, d’Albanie et surtout de Pologne. Même sur les marchés du midi nous n’avons pas de garantie à ce sujet ».

Soyez attentifs au label rouge

On pourrait se dire que finalement peu importe l’origine, que ce sont des herbes aromatiques de qualité identique qu’elles proviennent de Provence ou de Pologne. Mais non, il y a de grosses différences notamment au niveau de la composition de ces herbes. On estime ainsi, et c’est le cas de celles qui arborent le label rouge, que cette dénomination doit correspondre à un mélange de plus ou moins un quart d’origan, un quart de sarriette, un quart de romarin, un cinquième de thym et quelques % de basilic… Mais il y a plus! Il faut aussi savoir que le climat, le terroir et les conditions de production sont aussi d’autres critères de qualité.

Cela dit, il y a quand même de véritables herbes de Provence. On estime que 10% des herbes dites de « Provence » sont réellement originaires de la région. Deux conseils par rapport à cette origine: 

  1. Assurez-vous que la mention « origine de Provence » est bien présente sur l’étiquette
  2. Donnez la préférence à celles qui arborent le label rouge car celui-ci, d’origine française, est contrôlé par les autorités qui imposent que ces herbes soient originaires de Provence et répondent à un cahire des charges bien précis.

Sur les marchés de Provence, un élément qui peut vous indiquer, c’est le dialogue avec le vendeur. Si vous l’interrogez sur l’origine et que vous voyez qu’il doute un peu et ne sait quoi vous répondre, méfiez-vous. Sachez aussi que la présence de tiges et de poussière sont des indices négatifs sur la qualité de ce mélange. En termes de conservation, il est conseillé de les conserver essentiellement dans un endroit bien sec et surtout le flacon bien fermé au risque de retrouver vos herbes en une masse coagulée ».

PARTAGER
Article précédentDu poisson fume retire des rayons !
Article suivantElles sont la…Les moules !
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here