Le scandale de la viande de cheval : la justice s’est prononcée.

0
35

Nous ne reviendrons pas sur les péripéties de ce qui fut appelé « le scandale des lasagnes à la viande de cheval ». Six ans après (!!!) sa découverte, la justice française s’est enfin prononcée. Enfin, c’est une façon de parler…nous sommes loin d’être satisfaits et doutons que les « peines » prononcées découragent les potentiels fraudeurs! Jugez- en…Deux mois après avoir comparu pour « tromperie » et « escroquerie en bande organisée », le principal dirigeant de la firme Spanghero a été condamné à la confiscation de 100 000 Euros, à deux ans de prison dont 18 mois avec sursis (mais il avait déjà effectué 4 mois de détention préventive) et ne pourra exercer d’activité professionnelle liée au négoce de la viande durant 2 ans. L’autre ex-cadre dirigeant de Spanghero , pour sa part, été condamné à 12 mois d’emprisonnement…avec sursis! Manifestement, ces sanctions ne sont pas suffisamment dissuasives quand on sait que le chiffre d’affaires annuel de cette entreprise s’élèvait à plusieurs millions d’Euros pour le seul secteur chevalin! Mais il y a plus grave encore à notre avis! Rien n’a guère changé en termes de législation ni de contrôles en la matière. Des tests ADN sur la viande auraient permis de déceler qu’il ne s’agissait pas de viande de bœuf mais bien de cheval mais de tels tests n’étaient pas obligatoires en 2013…et ne le sont toujours pas aujourd’hui! Trop souvent tant dans le chef des producteurs que des transformateurs ou des distributeurs, c’est la même rengaine « On ne savait pas ». Se poser en victime d’un système est, à notre avis, trop facile! Plus que jamais, les autorités européennes doivent affiner l’indispensable traçabilité, l’obligation d’un étiquetage clair (avec mention de la nature de la viande utilisée dans des plats préparés tels que les lasagnes,…) et les autorités nationales doivent renforcer les contrôles. Ce n’est qu’à ce prix que notre santé et notre droit élémentaire de savoir ce que nous mangeons seront garantis! Nous suivrons cela de près…

 

PARTAGER
Article précédentRAPPEL MASSIF DE FROMAGES FRANCAIS CONTAMINES!
Article suivantLes asperges…stars du printemps.
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here