La rentrée scolaire approche! Comment gérer les cantines et les boites à tartines?

0
40

La rentrée scolaire approche…comment gérer les cantines scolaires et les boîtes à tartines?

La rentrée est proche…comment vont se nourrir vos enfants à l’école? En savoir un peu plus n’est pas inutile!

  • Comment sont préparés les repas chauds dans les cantines scolaires?

On estime généralement qu’1 jeune/4 prend le repas chaud de midi dans les cantines scolaires. Plusieurs techniques de préparation sont utilisées:

  • L’école peut prendre tout en charge de A à Z : tout est préparé sur place mais cela représente souvent une charge très lourde et peu souvent adoptée.
  • Il peut être fait appel à un traiteur qui sert les plats soit en liaison chaude (min. 65°C) ou froide (réfrigérée). Le service et la distribution est ensuite pris en charge par l’école.
  • Il peut être aussi fait appel à une cuisine centrale…de la commune pour les grandes villes.
  • Dernière alternative : faire appel à une société de restauration collective qui prend tout en charge.
  • Que penser de la qualité hygiénique et nutritionnelle?

La qualité hygiénique est évidemment essentielle pour prévenir toute intoxication collective. Diverses législations existent et prévoient p.ex. les températures de conservation, les conditions de transport, un examen médical régulier du personnel, etc.

L’AFSCA y réalise régulièrement des contrôles et…bonne nouvelle, les résultats sont souvent satisfaisants.

Pour ce qui concerne la qualité nutritionnelle, c’est tout autre chose! Deux principes devraient être respectés : un bon équilibre au cours d’un repas et au cours de la semaine. Un bon équilibre, cela veut dire éviter trop de glucides (p.ex. potage aux pois, spaghetti bolo, cake chocolat,…) ou trop de graisses (p.ex. potage crème, carbonades/frites, doughnut, …). Autre bonne attitude : proposer, au moins une fois par semaine, du poisson (et pas du fishstick!) – pas plus d’une fois par semaine des frites – privilégier les fruits et desserts lactés,…ET il faut bien le reconnaître : de nombreuses améliorations sont souhaitables! Et la balle est tant dans le camp des responsables de cantines que des autorités et des parents. Promouvoir davantage une formation de base du personnel tant en matière d’hygiène que de nutrition serait une excellente chose. Plutôt que des campagnes ponctuelles de communication, une véritable politique devrait être mise en place! Quant à nous parents, réclamer, tant individuellement que via les associations de parents, les menus de la semaine peut nous permettre d’évaluer les éventuels excès mais aussi de composer en conséquence les menus de la maison…et si nécessaire faire part de nos doléances auprès des directions d’écoles.

  • Et la boîte à tartines?

Le gros problème est celui de la conservation des boîtes du matin jusqu’au midi. Certaines écoles, trop peu nombreuses malheureusement, mettent un réfrigérateur à disposition des enfants…même si cela n’est pas, et on peut le regratter, obligatoire. Si tel n’est pas le cas, évitez le jambon, les salades de viande ou de thon, l’omelette…et surtout le filet américain ! Alternative : pourquoi ne pas prévoir un petit sac isotherme pour transporter la boîte à tartines? Autre astuce : gardez les fruits au réfrigérateur la nuit précédente. Ils permettront de garder la boite au frais le lendemain! Sinon, fromage à pâte dure, confiture, œufs cuits durs et même de temps en temps choco ou miel peuvent très bien convenir. De préférence, optez pour des boîtes à compartiments vous permettant de séparer tartines, fruits, biscuits, etc.

Et surtout privilégiez la variété : tartines de pain blanc et/ou gris, sandwiches, 1/2 baguette mais aussi des fruits entiers, une salade de fruits, un yaourt,…Et préférez la gourde pour l’eau ou le jus de fruits!

 

 

PARTAGER
Article précédentMéfiez-vous des sites qui vous promettent des miracles!
Article suivantQUICK retire de la vente une salade de crudités.
Remy Robert
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here