La bactérie « tueuse » : le bout du tunnel?

0
1050

Ouf…suis-je tenté de dire puisqu’à en croire les dernières déclarations des autorités allemandes ce vendredi 10 juin, les graines germées seraient responsables des intoxications alimentaires de ces dernières semaines…

Même si la fameuse bactérie n’a pas été détectée, de manière irréfutable, sur ces graines germées originaires d’une entreprise implantée dans le nord de l’Allemagne. « La chaîne d’indices est tellement importante » déclarent les autorités sanitaires allemandes « que l’origine a pu être identifiée ». Et dans la foulée, elles ont levé les alertes pesant sur concombres, tomates et autres salades.

Et en Belgique?


Les graines germées (soja, lzerne, betterave rouge, etc.) sont de plus en plus populaires chez nous et l’on en trouve dans la plupart des grandes surfaces de distribution.

Faut-il dès lors s’en méfier? NON à en croire l’AFSCA (Agence Fédérale de Sécurité Alimentaire) :  » Nous n’importons pas de graines germées d’Allemagne. Celles présentes dans nos rayons sont produites sur notre territoire ou importées des Pays – Bas ». Elle effectue actuellement un contrôle auprès des fourisseurs et détaillants des graines germées et atend les résultats des analyses en cours sur les échantillons prélevés.

Dès que ceux-ci seront connus, elle les publiera sur son site (www.afsca.be).

J’ose espérer que ces résultats seront davantage rendus publics, tout un chacun n’ayant pas nécessairement accès à Internet! Et plus globalement que les autorités tant nationales qu’européennes tireront (enfin) les leçons de ce dramatique épisode.

PARTAGER
Article précédentRetrait du marché de pousses de betterave rouge.
Article suivantDes restaurants sans gluten en France
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here