En Belgique, il y’a pain et pain…

0
3060

Si vous pensez qu’un grand pain pèse obligatoirement 800gr ou un petit pain 400 gr, sachez qu’il n’en est rien. Selon sa dénomination, un pain pourra peser 400, 450, 600, 800, 900 gr ou 1 kg. Et s’y retrouver n’est pas chose facile…

Pain & Pain

Etrangement, le poids du pain dépend de sa composition (pain ou pain spécial) ou de sa forme (pain de ménage, galette, etc.). A quoi s’ajoute le fait que depuis 2004, le prix du pain a été libéré.

Voyons cela en détail :

  • PAIN OU PAIN SPECIAL : on parle de pain « spécial » si, outre les ingrédients de base (farine, eau, levure, etc.), il renferme, entre de 2 à 6% du poids de la farine utilisée, des ingrédients tels que matière grasse, miel, lait, etc. (très peu de choses finalement).
  • PAIN DE MENAGE (de plus en plus rarement disponible) : rond avec baisures (mies visibles sur le côté) – 500 ou 1000 gr (450 ou 900 gr si « spécial »).
  • PAIN GALETTE (rond sans baisures) ou PLATINE (rond cuit dans un moule) : 450 ou 900 gr (400 – 600 ou 800 gr si « spécial »).
  • PAIN BOULOT (ovale) ou PAIN CARRE (rectangulaire) : 450 ou 900 gr (400 – 600 ou 800 gr si « spécial »).
  • BAGUETTE (allongée et entaillée sur le dessus) : 400 ou 600 gr.

Vous aurez compris pourquoi pas mal de pains sont aujourd’hui « spéciaux »!

Quant aux dénominations « gris, complet, aux 7 céréales, etc. », il est bien malaisé de savoir ce que ces pains renferment…et même pour les organismes de contrôle, il est bien compliqué de le vérifier!

Cette législation, tant confuse que bien compliquée à contrôler, est manifestement caduque et dépassée. Afin de mieux informer (un peu au moins…) le consommateur, une première mesure urgente est nécessaire : l’obligation d’afficher pour tous les pains vendus le prix réel au kg.

La libéralisation des prix en 2004 devait susciter une saine concurrence…elle a manifestement manqué sa cible…et je ne suis pas loin de penser que, très souvent, nous vivons plutôt une entente tacite sur les prix!

PARTAGER
Article précédentContrôle des aliments Japonias : Cela bouge!
Article suivantLa petite histoire de la Pêche Melba
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here