Des sulfites dans le vin : C’est nouveau?

0
1127

Je suis régulièrement interpellé par les consommateurs lisant sur les étiquettes de bouteilles de vin « contient des sulfites » et se demandant justement s’il s’agit là d’une nouvelle pratique.

Des sulfides dans le vin : C'est nouveau?

Les Romains déjà désinfectaient leurs fûts et amphores au moyen de soufre brûlant. Ce n’est qu’au début des années 1900 que naquit l’idée d’utiliser le gaz sulfureux pour assainir les vendanges.

Aujourd’hui les sulfites (SO2) constitutent un auxiliaire précieux pour le viticulteur à condition de l’utiliser avec discernement et mesure.

C’est un antiseptique sélectif qui élimine bactéries et levures indésirables.

Mais mal utilisé, il peut nuire au goût du vin et provoquer, chez des personnes sensibles, nausées, maux de tête et allergies plus ou moins sévères. D’autant plus qu’il est autorisé aussi dans d’autres aliments…et parfois même utilisé illégalement (comme dans la viande hachée crue – filet américain – en Belgique).

Globalement, l’on peut dire que plus le vin renferme des sucres résiduels (vins doux), plus il peut renfermer des sulfites.

Aux Etats-Unis, la présence de sulfites dans du vin doit être mentionnée sur l’étiquette depuis de nombreuses années. En Europe, le lobby est  parvenu à éviter longtemps cette mention….jusqu’en novembre 2005, date à laquelle un règlement européen a rendu cette information obligatoire pour toutes concentrations en sulfites égales ou supérieures à 10 mg/l.

C’est donc une bonne chose et voilà pourquoi, cette mention est relativement nouvelle chez nous. Mais tout est loin d’être parfait : très souvent, les producteurs font tout pour dissimuler cette mention (caractères minuscules, etc.).

Et d’autre part, toutes les analyses le confirment : les tolérances légales sont  bien trop généreuses…bien rares sont les viticulteurs faisant usage de ces tolérances exagérées!

PARTAGER
Article précédentJournée mondiale de l’eau : Eau du robinet ou en bouteille?
Article suivantRappel d’une farine de maïs en Belgique
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here