Comment bien choisir et consommer le poisson?

0
147

 

Chronique diffusée le lundi 05 mars 2018 dans l’émission radio « ON N’EST PAS DES PIGEONS » RTBF VIVACITE.

Tout le monde le sait : le poisson est un excellent aliment. Oui, mais comment savoir s’il provient de l’aquaculture ou de la pêche? Comment juger la fraîcheur d’un poisson? Et les femmes enceintes, peuvent-elles consommer du thon? Peut-on manger simultanément du poisson et des épinards? Autant de questions auxquelles Robert REMY a donné quelques réponses…

Pêché ou issu de l’élevage?

Lire les étiquettes est, plus que jamais, essentiel. Les produits issus de l’aquaculture sont de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, on estime aux environs de 75 millions de tonnes par an la production de l’aquaculture, ce qui représente environ 45% de la production totale. Depuis 2002, il existe une réglementation européenne qui impose un étiquetage précis, et ce tant pour les produits préemballés que pour ceux vendus en vrac. Trois informations sont obligatoires: la dénomination commerciale et  le nom scientifique du poisson, du mollusque ou du crustacé, la provenance géographique et la mention de la méthode de production (pêché en mer, pêché en eau douce ou élevé). Vous savez ainsi si le produit provient de l’aquaculture ou de la pêche en mer ou en rivière. Dernière obligation, l’étiquette doit préciser si le produit a été décongelé avant la commercialisation en tant que produit frais.

Quelques indices pour vérifier la fraîcheur du produit

Pour savoir si le produit présenté est frais ou pas, ce n’est pas toujours évident, surtout lorsqu’il est présenté en filet. Outre la confiance que vous accordez au poissonnier, ce sont davantage des conditions de présentation qui vous y aideront. Notamment le fait que les filets soient présentés sur un lit de glace, mais aussi que la température maximale ne dépasse pas les quatre degrés. Par contre, si le poisson est entier, plusieurs indices vous aideront à juger la fraîcheur: les yeux du poisson doivent être bombés et brillants, les branchies doivent être aussi brillantes et bien rouges, la peau ne peut en aucun cas présenter des décolorations. Si vous le surgelez, vous pouvez conserver six à huit mois votre poisson maigre comme la sole ou le cabillaud et trois à quatre mois pour du poisson gras comme du saumon ou du thon.

Manger du thon, c’est déconseillé aux femmes enceintes?

Quant aux femmes enceintes, manger du thon, plus d’une fois par semaine, leur est déconseillé. C’est même une recommandation de l’EFSA (l’autorité européenne de sécurité des aliments) selon laquelle les femmes enceintes, les femmes allaitantes et jeunes enfants ne doivent pas trop souvent consommer du thon ou de l’espadon, du moins pas plus d’une fois par semaine. Ces poissons gras peuvent accumuler assez facilement des substances toxiques comme des métaux lourds ou des dioxines. Néanmoins, ce conseil officiel ne doit certainement pas nous inciter pas à bannir le poisson de nos assiettes…

Manger du saumon et des épinards…c’est toxique?

C’est une rumeur qui a la vie dure. Consommer simultanément des épinards (parfois riches en nitrates) et du saumon pourrait donner naissance à des nitrosamines…cancérigènes. Mais ces pseudo-scientifiques ont oublié qu’un tel plat est riche en vitamine C et antioxydants contrecarrant ces éventuels effets néfastes. Balayez donc du revers de la main cette rumeur!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here