C’est la saison du homard! Mieux le connaïtre…

0
127

Généralement, ce n’est pas donné…raison de plus pour bien le choisir!

* D’où viennent-ils? Le plus souvent, ils proviennent de Norvège ou du Canada. Les norvégiens sont bleu-noir, deviennent rouges à la cuisson tandis que leur ventre et le dessous des pinces se colorent en beige. Quant aux homard canadien, il est brun rouge et uniformément rouge après cuisson. Les petits sont généralement vendus cuits et décortiqués tandis que les gros sont vendus vivants le plus souvent.

* Comment les choisir? Une bonne chose à savoir : le homard mue et perd donc régulièrement sa carapace. En quelques jours, une nouvelle carapace apparaîtra. Si vous optez pour du homard frais, choisissez-le avec des taches noires et des organismes marins sur sa carapace. Il sera plus savoureux parce qu’il aura séjourné plus longtemps en eau de mer alors que la chair de ceux venant de muer est gorgée d’eau et nettement moins goûteuse. S’il est renseigné, l’ge du homard est un élément utile : plus il est gé, meilleur il sera!

Méfiance : on vend parfois des « queues de homard »…qui ne sont rien d’autre que du surimi (de la chair de poisson reconstituée et façonnée pour donner l’impression qu’il s’agit de homard)!

* A la cuisson : du homard vivant doit être cuit immédiatement après l’achat. Ne le laissez pas refroidir plus d’une heure à température ambiante et ensuite pas plus de 2-3 jours au réfrigérateur.

* Dans le homard, tout est bon! On a coutume de dire que tout ce qui se mche est comestible! Et c’est bien vrai…Certes,la majorité de la chair se trouve dans la queue et les pinces mais ne vous préocccupez pas, tout est quasiment bon dans du homard!.

PARTAGER
Article précédentDu pate aux pommes retire du marche !
Article suivantLe scandale de la viande de cheval…Cela passait par la belgique!
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here