A quelle température un repas chaud doit-il être servi?

0
17612

Savez-vous à quelle température un poulet rôit acheté sur un marché ou un repas chaud servi au restaurant doit vous être livré?

photo_poulet

Qu’il s’agisse d’un poulet rôti acheté sur un marché, d’un plat chaud servi dans un restaurant, ces aliments doivent être livrés à une température minimale. Mais laquelle? Là est bien la question qui déchire les scientifiques!

Depuis 2005, la législation précisait que ces aliments (d’origine animale) devaient être conservés et servis à une température minimale de 65°C. Mais depuis plusieurs années, divers secteurs estimaient cette température trop élevée et souhaitaient un abaissement. Leur lobby avait porté ses fruits puisqu’en 2011, les autorités belges abaissaient cette température de 10°C et la ramenaient à 55°C.

La décision reposait sur l’avis du Comité scientifique de l’AFSCA estimant qu’une température minimale de 55°C était suffisante en termes sanitaires…mais assez bizarrement, cet avis ajoutait qu’une température inférieure à 65°C pouvait avoir conséquences préjudiciables à la qualité des aliments. Comprenne qui pourra…

Tant les associations de consommateurs que divers milieux scientifiques se sont toujours opposés à cet abaissement tant il est connu que ces températures minimales ne sont pas  toujours respectées.

La Commission européenne a réagi dans le même sens et conseillé aux autorités belges une température minimale de 60°C. Et en mars 2012, le Comité scientifique se disait d’accord pour adapter la loi dans ce  sens.

Ce compromis est loin de me satisfaire mais plus imortant est encore de contrôler le respect de cette température en pratique et de sanctioner les éventuels abus. Une loi aussi bonne soit-elle n’est efficace que si elle est assortie de contrôles sérieux!

PARTAGER
Article précédentDu cumin moulu retiré du marché.
Article suivantUn fromage de chèvre retiré du marché.
Remy Robert
« Durant 40 ans, j’ai eu la responsabilité de nombreux tests comparatifs, enquêtes,…dans le domaine alimentaire et ai assuré le suivi de ceux-ci tant dans les instances nationales qu’européennes, représenté Test Achats dans les média, milieux scientifiques et assuré les contacts avec les différents acteurs de la chaîne alimentaire. Depuis juin 2011, je suis à la retraite mais souhaite continuer à m’impliquer dans l’information utile et pratique des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here